Les « Anim’eau »

Enfants regardant la rivière

Les « Anim’eau » pour les jeunes générations

Longtemps réalisées par le SIARCE pour ses communes adhérentes, les « Anim’eau » (animations autour de l’eau) ont marqué les programmes scolaires pendant plus d’une dizaine d’années. Après plusieurs années d’absence, la DICEMA a proposé leur remise en place pour 2022. Le programme, revisité, a permis de dérouler 3 animations, sur 3 demi-journées, à plusieurs mois d’intervalle, afin d’assurer un apprentissage en continu sur les grands essentiels du cycle de l’eau.

Animation 1 en classe :

L’eau dans le corps humain et dans la maison, afin d’appréhender les enjeux quantitatifs (disponibilité d’eau douce dans le monde, consommation des équipements ménagers, évolution des besoins en eau intergénérationnels et géographiques, acheminement et évacuation de l’eau dans le milieu naturel…) et de les relier avec les notions de volumes et de pourcentages.

Animation 2 en classe :

L’eau dans la nature, afin d’appréhender les enjeux qualitatifs, les risques liés aux ressources en eau. Une maquette 3D est présentée aux écoliers afin qu’ils participent à sa mise en fonctionnement : définition des termes composant un bassin versant (rivière, exutoire, lit mineur, berges, hautes eaux, milieu humide, érosion…) puis placement des différents éléments sur la maquette et activation de la pompe pour simuler différents scénarii de fonctionnement naturel d’une rivière.

Animation 3 en extérieur :

Sur rivière ou étang : la biodiversité en milieu humide en Essonne, afin d’appréhender les différentes espèces floristiques et faunistiques présentes sur le territoire, et de sensibiliser à leur protection. Plusieurs groupes sont formés en alternance sur deux parcours. 1er parcours, promenade exploration aux jumelles avec observation de la « guerre des arbres » pour comprendre le développement de la ripisylve et sa gestion par le SIARCE. 2ème parcours, jeu de 7 familles sur les espèces endémiques Essonniennes et pêche aux macro-invertébrés en petits aquariums, puis observation à la loupe et analyse de clefs de détermination.

Les chiffres clés :

En 2023, 60 classes (soit près de 1500 élèves) ont bénéficié de ce dispositif.

Revenir en haut de page